PandaLabs

Avancée de Walls of Hope

07 avril 2017,   By ,   0 Comments

Alors là, pour l’instant, j’en suis que j’ai complètement bouclé le cahier des charges. Je peux donc livrer en vrac les premières features qui seront présentes dans le jeu.

Comme je l’expliquais dans la page dédiée au projet, le joueur à la création va avoir le choix entre deux régions pour y incarner son survivant.

Où incarner son survivant ?

  • Dans la ville d’Esperanza, la ville humaine est en mauvaise position… Enfermée par des montagnes et des vagues d’hostilités, le besoin de reconquérir les zones proches de la ville pour ne pas finir assiégé devient primordial. Le joueur va évoluer dans une espèce de dictature très militaire où survivre pour redonner de l’espoir à l’humanité et se battre est le quotidien. En gros la ville n’est pas auto-suffisante et les joueurs doivent se préparer à la guerilla.
  • La ville d’Eden Prime est plus calme, plus pérenne. Et même si elle arrive à se suffire, elle a attisé l’envie de certains groupes d’humains peu scrupuleux. Résistant aux attaques de zombies comme elle peut, elle ne se bat pas que contre ces créatures sans âme… mais aussi contre des vrais humains qui désirent la dérober

Le gameplay pour les joueurs est le même, les régions seront équilibrées en terme de joueurs… J’avais envie de deux régions parce que 24h pour faire quelques actions… eh bah c’est super long et parfois frustrant. J’avais donc l’envie de proposer au joueur d’incarner un second personnage, mais je voulais éviter les abus. Donc deux cartes séparées où dans l’une le joueur joue un humain et dans l’autre un zombie.

Votre zombie sera donc incarné dans la région où n’est pas votre personnage. Votre but en tant que zombie c’est d’être l’intelligence artificielle qui va donner de l’opposition aux autres joueurs. Les zombies que vous combattez sont tous contrôlés par d’autres joueurs. Et quand vos zombis meurent, vous allez les faire revenir en encore plus fort… il est là le LOLZ (ou pas xD)

Une difficulté évolutive

Je vais livrer donc quelques infos à froid sur le gameplay

  • Un tour de jeu toutes les 18h. En gros, on gagne 1 point d’action toutes les 15 minutes et on peut en stocker 72. Donc, 18h de jeu pour stocker tous les points d’actions… à vous de voir si vous jouez tout d’un coup ou un peu tout le temps. Ces points d’action représentent ce qu’un survivant est capable de faire dans sa journée : toutes les actions ont un coût. Se déplacer, attaquer, améliorer la cité… et toutes les actions rapporteront de l’XP. Ce coût et cet expérience sont relatives à la complexité de la tâche et permettront de faire évoluer le personnage.
  • Un personnage est représenté par 6 caractéristiques classiques du jeu de rôle : force, dextérité, constitution, intelligence, astuce et perception (j’suis pas encore fixé sur tout, mais quelque chose comme ça) qui détermineront des caractéristiques secondaires, des compétences martiales, comme des compétences scientifiques et autre…
  • La vigueur d’un personnage est représentée par ses « points de vie »… Quand ils tombent à 0, le personnage est évacué et retourne en ville où il obtiendra un handicap permanent qui impactera sur ses caractéristiques. Perte d’un sens, perte d’un membre. A trois handicaps… la prochaine fois, c’est la mort et donc reroll obligatoire.
  • Différents objectifs et animations seront donnés par des PNJ (personnages non joueurs) qui seront là pour faire évoluer l’histoire. Au départ, je serais bien seul à cet tâche et peu à peu, je prendrais des gens qui ont envie… Mais il va falloir que je fasse pas mal d’outils, j’ai connu trop de jeux où l’animation n’avançait pas par manque d’outils.

Je vais commencer les développements dans très peu de temps. Déjà, ce week end je vais investir dans la licence de RPG Maker et acheter les sets graphiques dont j’ai besoin pour faire la carte. Ma compagne qui a un sacré coup de crayon se posera dans un avenir plutôt proche à des draw d’ambiance dont j’ai besoin pour penser mon interface.

Le premier module sera le module de création de compte et de personnage… Dès qu’il sera « OK », je le mettrais en ligne et il me permettra de faire participer à l’alpha/beta tout ceux qui se sont inscrits dessus et de les tenir au courant. L’interface sera pauvre au début, car je suis pas du tout webdesigner, et peu à peu, elle s’améliorera. Je vais surtout travailler les fonctionnalités.

Un projet qui tient dans le temps

A la différence de pas mal de jeux du genre qui ont été créé par des passionnés qui n’y connaissaient rien au web… je suis un passionné qui jouit (oh le coquin) de 14 ans (cette année) d’expérience dans le domaine du web. J’ai réalisé mon premier site à 17 ans. Je travaille avec des standards partagés dans le monde entier, sur des technologies fiables, puissantes, éprouvées en milieux professionnels.

On aura donc une API en Symfony 3, parce que je suis avant tout développeur PHP et que j’adore ce framework. Il y aura un framework parce qu’un jour, des gens m’aideront ou reprendront le projet et que c’est plus simple quand la façon de bosser est standardisée. La version de symfony montera en parallèle avec le projet, tout comme chacune des librairies. Je refuse de me retrouver à terme avec des composants deprecated ou même qui n’existent plus nulle part.

Côté front, on aura du Angular… je sais pas encore si ça sera du Angular 2 ou du 1.5+ qui a encore une 10 aine d’années à vivre. Ca dépendra si je trouve les composants qui me vont au moment de commencer.

Côté temps réel, on sera sur du NodeJS et du socket.io … sauf si je prends un provider de pubsub genre pubnub ou pusher… Maintenir un serveur supplémentaire au début, ça va me coûter surement plus cher que de passer par un de ces providers, donc j’vais me poser doucement dessus à l’occase.

Pour le côté APP mobile, j’vais pas faire dans le dev spécifique. J’vais voir à me faire chier avec Cordova pour embarquer une web view ou encore voir comment ils ont fait pour slack et skype web qui sont des versions embarquées de leur version web (à quelques composants…). J’ai vu que Microsoft a un truc pas mal aussi CodePush… donc à voir.

J’ai pas mal de problématiques à éclaircir : déploiement des différents composants : capistrano ou pas, firebase pour les frontaux (qui sont qu’un build de fichiers statiques)… comment protéger mon API pour que seuls mes frontaux requêtent dessus et pas d’autres gars… là à froid, j’y ai pas réfléchi.

Bref, un projet assez tentaculaire mais super intéressant à monter avec les technos actuelles.

Qu’est-ce que j’y gagne ?

Dans un premier temps, rien. J’y perdrais même dans un premier temps. L’infra me coûte actuellement 200€ / an et puis le temps que je vais y passer bah c’est pas rien. Mais ce n’est pas du temps perdu même si le projet venait à capoter ou si j’ai genre 20 joueurs… et bah j’aurais appris à bosser avec certaines technos.

Ce jeu, c’est un rêve que j’ai depuis des années, de longues années… j’ai appris mon métier pour arriver à aujourd’hui. J’ai déjà aidé sur d’anciens jeux, j’en avais développé un il y a 10 ans de ça que je n’ai jamais mis en ligne (c’était tellement mal fait en plus, OMG)… on avait commencé à mettre l’univers de mon ancien associé sous forme d’un jeu (il y a bientôt 8 ans de ça), mais ça n’avait pas abouti…

Aujourd’hui, j’y vais solo, avec mon expérience, mon envie et mon univers. Et des fonctionnalités freemium apparaîtront à terme, pas pour en vivre, pas pour « rentabiliser les coûts » mais pour améliorer le jeu… ça sera réinvesti en visibilité, en technologies… on verra bien, on y est pas. J’ai pas réfléchi au modèle freemium, mais le jeu sera un free to play et il sera impossible de gratter des avantages contre du pognon. Ca, c’est clair et net. Mais vu que les personnages sont mortels, j’proposerais peut-être aux joueurs qui doivent reroll de récupérer « une vie » contre un GET 27 <3

J’ai aussi envie de relier 3 mondes qui font parti de tout bon rôliste qui se respecte : le jeu, l’écriture et la lecture. J’ai envie qu’écrire et lire des aventures soit accessibles et soit un plaisir. Et j’ai encore plus envie que certains réalisent ce rêve de « publier un truc »… Même s’ils en vivront pas, même s’ils en deviendront peut-être pas « le nouvel auteur de SF Français »… j’ai envie de trouver un moyen de les aider dans cette démarche. C’est aussi pour ça que j’me lance dans l’écriture d’une pièce de théâtre… (on pourrait croire que j’prends des décisions random mais pas du tout… le mec réfléchit)

Bref… y a de l’envie, y a des idées, y a le temps… y a plus qu’à !

Bisous et bon week end xD